Bellaciao est hébergé par
Se rebeller est juste, désobéir est un devoir, agir est nécessaire !
ON A BRÛLÉ DES PNEUS ET ON EN EST FIERS ....
vendredi 22 janvier
de Un ex du pneu
1 commentaire
Où peut être la fierté de pouvoir annoncer ne pas avoir lutté et avoir permis en un temps record la fermeture d’une usine ? Les seuls qui peuvent aujourd’hui s’en féliciter sont les patrons de Bridgestone mais aussi les acteurs politiques qui gravitent autour du dossier et un avocat payé à 100% par le tôlier qui était donc celui du tôlier et non des salariés ... Jamais dans l’histoire une usine de cette taille n’aura été fermée aussi rapidement, si il y a un (...)
Lire la suite, commenter l'article...

La privatisation du monde


de : Jacques Drillon
vendredi 3 juin 2005 - 10h39 - Signaler aux modérateurs
1 commentaire
JPEG - 45.5 ko

de Jacques Drillon

La Sacem a fait un procès au cinéaste Pierre Merejkowsky parce qu’un personnage de son film "Insurrection résurrection" siffle "l’Internationale" pendant sept secondes. Refrains, romans, titres, tout n’est plus que marque déposée. Enquête

Ce qui nous vient des Etats-Unis, c’est la privatisation, opération par laquelle ce qui appartenait à tous devient la propriété d’un seul : un mot ou une suite de mots, un mythe, une couleur, une forme, et même un signe de ponctuation (la virgule de Nike). Tout se dépose, tout se protège, tout devient propriété, même les noms de chevaux. Des petits malins ont ainsi déposé à tout va des « noms de domaine » (sites internet), pour pouvoir les revendre à prix d’or à ceux qui en auraient besoin plus tard. Trouver un titre devient un casse-tête. Radio-France a déposé plus de 350 titres d’émissions, et en dépose 20 nouveaux tous les ans. Mais la journaliste Anne-Marie Gustave, qui a fait son enquête sur la question, raconte que France-Culture est attaqué en justice pour l’utilisation de « Science-Frictions », qui appartenait à un marchand de parapluies (?). Une marque de lingerie ayant déposé « Tam-Tam », Pascale Clark a dû intituler son émission « Tam Tam Etc. ».

L’antériorité ne suffit plus depuis longtemps. Radio-Luxembourg n’avait pas déposé « Quitte ou double », qu’elle a diffusé pendant vingt ans. Un fabricant de jeux bien avisé l’a déposé pour son compte ; quand RTL a voulu reprendre l’émission, son émission, il a fallu payer une licence au propriétaire. Quant à la revue « le Monde de la musique », qui avait quitté depuis longtemps le giron du « Monde » quotidien, elle lui a pendant des années payé le droit d’imprimer le mot Monde en gothique sur sa couverture. Il est interdit de dessiner des oreilles rondes, elles appartiennent à Disney ; il n’est pas conseillé de s’appeler Bernard quand on est boucher, ni de laisser voir la tour Eiffel de nuit dans un film sans payer des droits à l’éclairagiste.

Avec la propriété vient le vol, et donc la judiciarisation de la vie. Le tribunal se fait omniprésent. Un bon avocat peut décider un juge à prendre des décisions ahurissantes. Depuis que François Cérésa a été attaqué par les héritiers de Victor Hugo pour avoir écrit une suite aux « Misérables », et qu’il a perdu en appel (il s’est pourvu en cassation), on ne s’étonne plus de rien. Tout s’attribue, tout se paie, tout se plaide. C’est que la privatisation ne connaît aucune limite, elle est devenue compulsive. Logo et marque déposée ont pris le pouvoir. L’idée de propriété a été poussée jusqu’à l’absurde, et le rôle du juge au grotesque. La protection d’une œuvre est une excellente chose, mais au nom du droit moral, imprescriptible en France, un héritier de Molière pourrait faire interdire une nouvelle mise en scène du « Misanthrope ». Dans l’affaire qui a opposé en 2002 les chocolats Lindt au château de Versailles, on ne sait que déplorer, car tout y est déplorable. Versailles accuse Lindt d’abuser de l’image de marque du château. Ridicule. Versailles attaque Lindt. Minable. Lindt se défend, car le chocolatier est propriétaire de la marque (donc du mot) « Versailles ». Incroyable. Lindt gagne son procès. Inouï. Qu’aurait-on pensé si Lindt avait perdu ? Qu’on allait boycotter Lindt et Versailles ? Mais Chambord est une marque déposée, et Marquise de Sévigné aussi.

 « L’Internationale », marque déposée On n’a pas le droit de chanter « l’Internationale » en public sans autorisation et sans payer de droits. C’est ce qui ressort d’une affaire risible. Dans le film, « Insurrection résurrection », réalisé par Pierre Merejkowsky et produit par Jean-Christophe Soulageon, un personnage siffle « l’Internationale » pendant 7 (sept) secondes. Le producteur n’a pas demandé l’autorisation de faire interpréter cette chanson, composée par Pierre Degeyter, et dont l’œuvre n’est pas encore tombée dans le domaine public. Pauvre petit producteur, dont le film n’a pas atteint 260 entrées : la Sacem lui tombe sur le poil, et l’éditeur de la chanson, Chant du Monde, lui demande 1000 euros, infiniment plus que ne lui aura rapporté le film. Posez cette question en ricanant à la Sacem : « Vous touchez des droits dès qu’on chante "l’Internationale" quelque part ? » On vous fera cette réponse sérieusement jésuite : « Normalement, on touche. » Doit-on croire les jésuites ? Par une sorte de bizarre dérogation française à la directive européenne, qui la fixe à 70 ans après la mort de l’auteur, la protection des œuvres musicales est prorogée de 14 ans si l’œuvre date d’avant la Première Guerre mondiale, ou de 8 si elle date de l’entre-deux-guerres.

 Prénom : Milka Une couturière de Bourg-lès-Valence (Drôme), nommée Milka Budimir, a ouvert un site internet à son nom, ou plutôt à son prénom, Milka.fr. Ce qu’apprenant, le géant américain de l’agroalimentaire Kraft Foods s’est ému : ne fabrique-t-il pas le chocolat Milka ? Il a porté l’affaire devant la justice, en proposant, bon prince, d’offrir à la couturière le dépôt d’un autre nom de domaine, milkacouture.fr. Mais la couturière a insisté : premier arrivé, premier servi. Pas du tout : le chocolat Milka existait bien avant vous, chère Madame. Oui, mais mon site est le premier. La justice a tranché : « Madame Budimir a fait un emploi injustifié des marques dénominatives Milka, dont la société Kraft Foods est propriétaire. » (La petite Mégane Renault et le petit Yahoo, qui vient de naître, n’ont qu’à bien se tenir.) En théorie, les deux activités étant bien distinctes, couture et chocolat, le site de Milka ne portait pas préjudice au propriétaire de la marque. C’est son prénom, le site était français, ses deux boutiques s’appellent Milka, elle était inscrite sous le nom de « retoucheuse Milka » au registre des métiers depuis 1988... Mais la loi reconnaît la taille d’une entreprise, et la petitesse d’une autre. Que les activités n’aient rien en commun ne change plus grand-chose, il y a « dilution de notoriété ». Cette idée vient des Etats-Unis, où, depuis 1996, on ne peut plus s’appeler Cadillac, même si l’on fabrique des aliments pour chien. Seule la cohabitation entre puissants est possible : les crèmes Mont-Blanc n’attaquent pas les stylos Mont-Blanc. Mais le département de Haute-Savoie devrait essayer de poursuivre les deux à la fois.

 Le Bonheur pas pour tous Le mot bonheur est protégé jusqu’en 2007, pour la « classe 30 », celle du café, du cacao, des glaces, de la pâtisserie, etc. Il appartient en propre à Nestlé. Ne vous avisez pas de vanter votre café avec ce slogan : « Il vous aidera à vous lever de bonheur ! » Vous tomberiez sous le coup de la loi. Sinon qu’à l’Institut national de la Propriété industrielle, on précise : « Un juge remettrait peut-être en cause la valeur de ce dépôt. »

 Gang de requins Sont déposés : Cousteau, Parc Océanique Cousteau, Cousteau Exploration, Cousteau Biotope, Fondation Cousteau, Réserve Cousteau, la Lettre du commandant Cousteau, l’Equipe Cousteau, The Cousteau Society... Le commandant Cousteau a donc attaqué son fils en justice pour lui interdire d’employer le nom qu’ils portent l’un et l’autre. Il faut dire que le fils voulait le donner à un club de vacances écologiques aux îles Fidji. C’est pas grand tout ça, c’est même rikiki - rikiki mais cousteau, dirait l’ami Reynaert. A propos, le mot « rikiki », employé par sept marques, est déposé aussi. (Par curiosité, le signataire de ces lignes a vérifié. Son nom est bien déposé, par un bordeaux, un Château Drillon à 4,95 euros - doit pas être fameux.)

 Le foot, c’est plus « forte » que toi Cela faisait des années que dans ses critiques « Télérama » notait les disques par des f en italique, ces f que le solfège emploie pour indiquer la nuance forte. Les cotes allaient de f à ffff, par ordre croissant d’enthousiasme. Soucieux de ne pas se faire voler ses logos, « Télérama » a tenté en 2003 de les déposer. Mais la Fédération française de Football (FFF), sans doute désœuvrée, a pris ombrage de cette concurrence déloyale. C’est déjà cocasse comme cela. Mais, pis encore, l’Institut français de la Propriété industrielle lui a donné raison... Il a fallu négocier, et signer un « accord de coexistence de marques » par lequel les deux parties s’engagent à ne pas exercer d’activité concurrentielle !

 Silence, on paie Le compositeur John Cage a écrit en 1952 une pièce intitulée « 4’33 », entièrement silencieuse : le musicien s’assied, regarde sa montre, et s’en va au bout de quatre minutes et demie, sans avoir fait la moindre fausse note, ni accéléré de manière intempestive (la partition existe, coûte 4,33 euros, ce qui est amusant, mais peu cher, sans doute en vertu de la loi de l’offre et de la demande). En 2002, un rocker anglais, Mike Batt, s’est avisé d’insérer « One minute silence » dans un de ses disques, et de signer la plage : « Batt/Cage ». Peters, l’éditeur de Cage, l’a attaqué pour plagiat. En rigolant, Batt a dit que sa pièce était bien meilleure que celle de Cage. Colère redoublée de Peters. Batt a transigé avant le procès, et payé à Peters une somme inconnue, mais considérable : un nombre à six chiffres (en livres sterling).

 Elise, femme vénale La société néerlandaise Shield Mark BV a déposé les neuf premières notes de la « Lettre à Elise » de Beethoven (ainsi d’ailleurs que l’onomatopée suggérant le cri du coq en néerlandais). Un publicitaire, M. Kist, a réemployé le début de la « Lettre à Elise » (et le « Kukelekuuuuu ») dans une de ses campagnes. Shield Mark BV a attaqué Kist pour contrefaçon et concurrence déloyale. La Cour européenne de Justice a admis que cette mélodie pouvait être déposée, dès lors qu’elle pouvait « distinguer un produit ou un service », et qu’elle était susceptible d’être « notée sur une portée divisée en mesures, et sur laquelle figurent une clef, des notes et autres symboles de musique ». Shield Mark BV est une société de conseil en propriété intellectuelle.

 Eminem nique M&M’s Il faut absolument attaquer tout de suite ces musiciens qui font un usage abusif de noms sans doute déposés, et plus ou moins déformés : Dandy Warhols, Marilyn Manson (Marilyn Monroe + Charles Manson), The Dead Kennedys, The Brian Jones Town Massacre, Nevermind Picasso, Picasso Jones (Picasso est une marque largement déposée)... On a du mal à croire qu’Eminem n’ait pas été attaqué par les M&M’s, que les héritiers Sade, pourtant très sourcilleux sous le rapport du droit moral, aient laissé courir le groupe Marquis de Sade, ou Sade, la belle chanteuse métisse britannique née au Nigeria. Les ayants droit de Dickens n’ont apparemment rien intenté contre le type qui se fait appeler David Copperfield. Il y a des procès qui se perdent, si l’on peut dire.

 J’ai fait un rêve® Les marques ont tendance à devenir des noms comme les autres, des génériques. On sait qu’il faut écrire une fermeture Eclair : c’est une marque déposée, et Caddie® est célèbre pour ses rappels à l’ordre. Il faudrait qu’on joue au baby foot® en bikini® tout en écoutant des minicassettes®, ou qu’on couse de la rufflette® près d’un taxiphone®, pendant que le petit joue au yo-yo® ou avec un ballon couvert de rustines®. Mais l’usage en a décidé autrement.

http://www.nouvelobs.com/articles/p...



Imprimer cet article


Commentaires de l'article
> La privatisation du monde
3 juin 2005 - 16h06

Voir aussi les ennuis qu’on eus les groupes

Negative land avec U2 et le soit disant " humanitaire " bono

http://www.negativland.com/

et Culturcide pour ses parodies indutrielles et bruitistes de hits connus

http://www.geocities.com/bradleybee...






SôS Soutien ô Sans-papiers appelle à contacter et visiter les retenus et à se mobiliser jeudi à 14h
dimanche 24 - 21h05
de : sôs Soutien ô Sans papiers
Manif contre les licenciements : gueules cassées, poings levés !
dimanche 24 - 11h29
3 commentaires
Brésil : "Il n’y a que des morts du Covid", les habitants de Manaus face au chaos sanitaire(vidéos)
samedi 23 - 22h21
de : nazairien
8 commentaires
Après, la prise de fonction de Biden, la "chine communiste" permet de refaire de l’anticommunisme
samedi 23 - 18h21
de : nazairien
Manifs.ce 23 janv. pour l’interdiction des licenciements !
samedi 23 - 16h09
de : joclaude
McKinsey : il est temps de nettoyer les cabinets
vendredi 22 - 20h44
de : Jonathan Lefèvre (Solidaire)
1 commentaire
Souvenir de 1968
vendredi 22 - 17h05
de : Alain Collet
1 commentaire
ON A BRÛLÉ DES PNEUS ET ON EN EST FIERS ....
vendredi 22 - 14h18
de : Un ex du pneu
1 commentaire
question
jeudi 21 - 18h38
de : jean1
4 commentaires
Le chanteur Morice Benin nous a quittés (1947-2021)
jeudi 21 - 14h22
Chiens de garde
jeudi 21 - 14h13
de : azard
La Chine, qui croyait, avoir éradiqué le virus, face au "démoniaque coronavirus (vidéos)
jeudi 21 - 12h45
de : nazairien
9 commentaires
Syrie, Bolivie, Centrafrique... !Des exemples : La seule guerre que l’impérialisme ne peut pas gagner !
jeudi 21 - 11h16
de : joclaude
1 commentaire
Vaccin Américain Pfizer:12 400 Israéliens testés positifs après avoir reçu le vaccin
jeudi 21 - 11h05
de : joclaude
Les "Oubliés" du Ségur de la Santé : MANIFS. partout !
jeudi 21 - 10h55
de : joclaude
Immunisés ? C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 20 - 19h32
de : Hdm
Syndicats et organisations de jeunesse appellent les étudiants à se mobiliser contre la précarité
mercredi 20 - 15h10
de : joclaude
AED : construire la lutte des précaires de l’Éducation Nationale
mercredi 20 - 15h08
RASSEMBLEMENT PRÉVU À PARIS, LE DIMANCHE 24 JANVIER 2021, PLACE JEAN FERRAT (métro Ménilmontant - ligne 2), À 15H00.
mercredi 20 - 12h38
de : Jean Clément
Gabriel, gilet jaune mutilé : « Je n’avais jamais foutu les pieds dans une manifestation »
lundi 18 - 16h24
de : jean1
1 commentaire
Norvège : "nouvelles" du fumeux vaccin Pfizer-BioNtech.
lundi 18 - 15h30
de : joclaude
1 commentaire
Femmes de chambre : que sont devenues les promesses de Marlène Schiappa ?
lundi 18 - 09h29
2 commentaires
Patrice Lumumba assassiné le 17 janvier 1961
dimanche 17 - 17h44
de : CADTM Eric Toussaint
1 commentaire
Souveraineté et démocratie ou mondialisation et régime autoritaire ?
dimanche 17 - 10h03
de : Par Michèle Dessenne, Présidente du Parti de la démondialisation
2 commentaires
la mouchardisation en plus de la marchandisation
samedi 16 - 23h00
de : reporterre
Affaire Duhamel : des réseaux de pouvoir ? Vraiment ?
vendredi 15 - 11h30
de : joclaude
1 commentaire
MACRON : Drôle de SMS, on les aura ... !
vendredi 15 - 10h49
de : joclaude
Dépistage covid massif à Roubaix une réussite ! Beaucoup plus de testeurs que de testés. Des chiffres étranges
jeudi 14 - 19h45
de : France 3 Régions
4 commentaires
CHINE : Visite de l’Organisation Mondiale de la Santé(OMS)
jeudi 14 - 17h37
de : joclaude
2 commentaires
Etats-Unis : des centaines de personnes aux urgences après avoir reçu le vaccin contre le Covid-19
jeudi 14 - 17h31
de : joclaude
1 commentaire
Affaire Pfizer-Nigeria : les victimes attendent toujours leur dédommagement
jeudi 14 - 17h14
de : Jeune Afrique - 03 février 2011
La maison carrée ronde
mercredi 13 - 20h15
de : jy.D
Carnaval funèbre - C’est l’heure de l’mettre !
mercredi 13 - 17h43
de : Hdm
CHiNE : un Médecin Français à Wuhan, s’exprime !
mercredi 13 - 11h27
de : joclaude
5 commentaires
Schneider Electric : « On nous vire pour 400 000 euros de bénéfice »
lundi 11 - 15h31
Une certaine idée de la souffrance.
dimanche 10 - 15h58
de : jy.D
MEETING de SOLIDARITE ANTI-IMPERIALISTE
samedi 9 - 19h02
de : Jean Clément
Bravo Antoine
samedi 9 - 15h20
de : jean1
Gérants du capitalisme : plus zélé que moi tu meurs !
samedi 9 - 14h41
de : joclaude
Sale année.
vendredi 8 - 17h45
de : jy.D
2 commentaires

accueil | contacter l'admin



Suivre la vie du site
RSS Bellaciao Fr


rss IT / rss EN / rss ES



Bellaciao est hébergé par DRI

Facebook Twitter
DAZIBAO
ON A BRÛLÉ DES PNEUS ET ON EN EST FIERS ....
vendredi 22 janvier
de Un ex du pneu
1 commentaire
Où peut être la fierté de pouvoir annoncer ne pas avoir lutté et avoir permis en un temps record la fermeture d’une usine ? Les seuls qui peuvent aujourd’hui s’en féliciter sont les patrons de Bridgestone mais aussi les acteurs politiques qui gravitent autour du dossier et un avocat payé à 100% par le tôlier qui était donc celui du tôlier et non des salariés ... Jamais dans l’histoire une usine de cette taille n’aura été fermée aussi rapidement, si il y a un (...)
Lire la suite
C’est l’anniversaire de Frida Kahlo
lundi 6 juillet
de Roberto Ferrario
1 commentaire
Je trouve épouvantable de voir les riches passer leurs jours et leurs nuits dans des parties, pendant que des milliers et des milliers de gens meurent de faim. Magdalena Frida Carmen Kahlo Calderón ou Frida Kahlo, née le 6 juillet 1907 dans une démarcation territoriale de l’actuelle entité fédérative de Mexico, la délégation de Coyoacán, et morte le 13 juillet 1954 au même endroit, est une artiste peintre mexicaine. Son réalisme n’est pas seulement artistique : en 1928, elle (...)
Lire la suite
Le monde d’après : Jean Castex nouveau premier ministre droitard, sarkozyste et énarque
vendredi 3 juillet
de Roberto Ferrario
4 commentaires
"Politiquement, je suis de droite et je l’assume parfaitement", affirmait ce haut fonctionnaire. Membre du parti Les Républicains, il est notamment proche de Nicolas Sarkozy, dont il a été le secrétaire général adjoint à l’Élysée. Ce qui ne l’empêche pas de soutenir la candidature de François Fillon pour la présidence de l’UMP lors du congrès de l’automne 2012. Cette nomination donne le ton de ce qui s’annonce dans les prochains (...)
Lire la suite
Info’Com : "Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là"...
jeudi 2 juillet
de Mickael Wamen
Normal de sortir une telle affiche quand on vois comment sont traités les salarié/es précaires du bureau de placement de Info’Com ! « Tu as du taff tu es bien payé alors fermes là, tu n’est pas ici pour militer mais prendre du fric, et puis si il y a des injustices c’est pas ton problème ... » Voilà ce que j’ai entendu non stop durant quasi 2 ans ... Être précaire n’est pas être une sous merde et cela est vrai partout et notamment à la CGT ! Avoir un bureau (...)
Lire la suite
Nouvelle affiche scandaleuse de Info’ Com...
mercredi 24 juin
de Mickael Wamen
13 commentaires
De pire en pire le bad buzz continue... Se réjouir des licenciements à BFM c’est scandaleux !! Cette restructuration est totalement injustifiée comme toutes les autres et qu’elle touche des salarié/es de BFM ne donne pas droit de s’en réjouir ... Les salariés de BFM ne sont pas des chiens comme indiqué par Info’ Com ... En plus ce sont les « petits » qui vont morfler ! Comment Info’ Com peut il être à ce point une fois de plus totalement à la rue sur un (...)
Lire la suite
La chasse continue ... tu gênes donc on te dégage !!!! Bravo info’com ....
mercredi 17 juin
de Mickael Wamen
Ce n’est plus du syndicalisme mais utilisation de méthodes patronales les plus dégueulasses.... Bien content d’avoir démissionné car c’est impossible de continuer d’adhérer à un syndicat qui vire celles et ceux qui ne pensent pas comme la direction !!!! Info’com critique la conf’ mais fait pire ...ilsfont’com leur va très bien ! Ils sont plus fort avec leur « camarade agency » qu’avec la camaraderie la vraie, la gratuite.... Ils sont (...)
Lire la suite
Info’Com Cgt, nous n’avons pas adhéré avec obligation de nous taire !!!
jeudi 11 juin
de Mickael Wamen, Sidi Boussetta
WE LOVE NOTRE SYNDICAT Et OUI, nous aimons notre syndicat qui nous a accueilli en 2016, cette super équipe de l’époque, fraternelle, humaine et profondément militante... Ce même syndicat qui a toujours su différencier la CGT des hommes et des femmes qui la composent, qui a toujours osé dire les choses, par exemple, souvent relever les manquements du secrétaire général confédéral, de la confédération, de sa fédération, sans jamais remettre en cause la CGT... On est en droit de (...)
Lire la suite